Temps de lecture : 5 minutes (1090 mots)

LEARN : la communication interculturelle facilitée

En raison du phénomène de la mondialisation, les échanges interculturels sont devenus des expériences quotidiennes autant dans la sphère personnelle que professionnelle. Les professionnels de la santé sont donc appelés à superviser des stagiaires et à intervenir auprès de patients de cultures différentes de la leur. Développer de bonnes habiletés de communication interculturelle devient alors une nécessité à la fois pour les superviseurs et les stagiaires. Voici un modèle de communication qui peut vous servir à cet effet. 

Reposant sur une technique mnémonique, le modèle de communication interculturelle LEARN met l'accent sur l'écoute et la validation des perceptions du patient. Ces stratégies d'écoute permettent au professionnel de la santé de démontrer l'importance qu'il accorde aux considérations culturelles du patient. Voyons chacune des cinq étapes du modèle à l'aide d'une mise en situation.

Mise en situation​

Vous faites le suivi de monsieur Hernandez qui vient de recevoir un diagnostic de diabète et qui présente une glycémie élevée. Lors de votre rencontre, vous voulez discuter d'un plan d'intervention qui lui permettrait de gérer sa condition. Sachant que monsieur Hernandez est d'origine hispanique, vous voulez vous assurer d'entreprendre un dialogue culturellement adéquat.

À la première étape, le professionnel écoute (listen) les perceptions du patient concernant la situation. Il est donc nécessaire de poser quelques questions au patient pour l'inciter à partager son point de vue en ce qui concerne sa condition, les causes qui ont possiblement mené à celle-ci et les approches préconisées pour la gérer. Une fois la conversation lancée, il est primordial de bien écouter les réponses du patient.

     
 

Listen / Écouter

Professionnel : Bonjour monsieur Hernandez, je vois que vous avez récemment reçu un diagnostic de diabète et que le médecin a prescrit un médicament antidiabétique. J’aimerais comprendre votre perception de cette maladie. Selon vous, pourquoi êtes-vous atteint du diabète ? En connaissez-vous les causes ? Comment pouvez-vous réduire les conséquences néfastes de cette condition ?

M. Hernandez : Ah, le diabète, je suis bien malchanceux. Chez moi, on dit que c’est une maladie chaude. Mon corps est tout déséquilibré…

 

   

 

À la deuxième étape, le professionnel explique (explain) maintenant sa propre perception du problème au patient. Partant souvent d'un point de vue biomédical, il importe que ce dernier emploie des termes vulgarisés pour bien expliquer la situation.

     
 

Explain / Expliquer

Professionnel : Est-ce que je peux me permettre de vous donner un peu plus d’information sur le diabète ?

M. Hernandez, hoche la tête.

Professionnel : En fait, il est important de savoir que le diabète est une maladie chronique, ce qui veut dire qu’on ne peut pas la guérir, mais qu’on peut la contrôler. Elle est causée par une difficulté du corps à utiliser l’insuline, c’est à dire une hormone qui permet d’absorber le sucre dans les cellules et d’avoir de l’énergie. Quand l’insuline ne joue plus son rôle, le sucre reste dans le sang, s’accumule et cause des problèmes de santé…

M. Hernandez : Alors c’est l’insuline et le sucre qui déséquilibre mon système.

 

   

 

À la troisième étape, le professionnel reconnaît et valide (acknowledge) les similarités et les différences entre les deux perceptions afin d'arriver à une entente.

     
 

Acknowledge / Reconnaître et valider

Professionnel : Oui, on pourrait le dire comme ça. Le manque d’insuline cause un certain déséquilibre dans votre corps, puisque le sucre n’est pas bien absorbé. Maintenant, si je comprends bien, vous avez eu recours à du jus d’aloe vera pour guérir votre diabète au lieu du médicament prescrit par votre médecin. Est-ce bien cela ?

M. Hernandez : Oui. Le jus d’aloe vera est un remède bien connu chez moi. Il a des propriétés qui permettent de soulager les déséquilibres des maladies chaudes comme le diabète. Depuis que je suis au courant que j’ai le diabète, j’ai commencé à en boire. C’est beaucoup mieux que les médicaments.

Professionnel : En effet, l’aloe vera est une plante médicinale bien connue. Elle peut diminuer le taux de sucre dans le sang (la glycémie) chez certains patients. 

 

   

 

À la quatrième étape, le professionnel recommande (recommend) respectueusement une intervention au patient.

     
 

Recommend / Recommander

Professionnel : Puisque l’aloe vera n’a pas eu d’effets sur votre taux de sucre dans le sang (glycémie), je vous propose de commencer le médicament antidiabétique prescrit par votre médecin. Nous pourrons ensuite effectuer des ajustements. J’aimerais aussi vous orienter vers les services d’une nutritionniste et d’une physiothérapeute qui pourront…

 

   

 

  À la dernière étape, le professionnel négocie (negotiate) un accord avec son patient et la famille de ce dernier pour choisir un plan d'intervention.

     
 

Negotiate / Négocier

M. Hernandez : Ça me semble bien médical tout ça… Et le jus d’aloe vera, ce n’est pas bon ?

Professionnel : Il pourrait y avoir des interactions entre votre médicament et l’aloe vera. Nous pouvons essayer de le combiner avec votre médicament, si vous acceptez d’effectuer des suivis très étroits de votre taux de sucre dans le sang. Je vous expliquerai les symptômes à surveiller. Qu’en pensez-vous ?

M. Hernandez : D’accord, en combinant l’aloe vera et le médicament, je pourrais rééquilibrer mon corps.

Professionnel : Oui. Que pensez-vous de rencontrer aussi mes collègues…

 

   

 

Grâce au modèle mnémonique LEARN vous pouvez donc négocier un plan d'intervention tout en prenant en compte les considérations culturelles de vos patients.

Un atelier dédié à l'adaptation culturelle

Pour offrir des soins de qualité à une clientèle de plus en plus diversifiée sur le plan culturel, il est crucial de développer des habiletés de communication interculturelle. Il importe donc que les futurs professionnels de la santé acquièrent et mettent en pratique ces habiletés dès le stage. Pour découvrir d'autres outils visant à améliorer vos compétences culturelles, INSCRIVEZ-VOUS à l'atelier en ligne Les compétences culturelles : un incontournable pour assurer des soins de qualité.

7 arguments pour vous convaincre de superviser
Découvrir le modèle de débreffage PEARL
 

Commentaires (0)

Il n'y a encore aucun commentaire pour cette article. Soyez le premier à en écrire un!

Ajouter un commentaire

  1. Écrire un commentaire comme invité ou connectez-vous si vous avez un compte sur ce site.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

 

 

La présente initiative a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.

© CNFS - Volet Université d'Ottawa 2018

Administrateur

Abonnez-vous à notre bulletin d'information : Quoi de neuf au CNFS!
captcha