Le syndrome de l’épuisement professionnel (SdEP) : il faut s’en parler

Le SdEP, encore tabou au XXe siècle, est un fléau qui touche de nombreux médecins et professionnels de la santé et des services sociaux. C’est un syndrome complexe et lourd de conséquences qui s’accompagne de symptômes variés.

C’est pourquoi il devient primordial de/d’ :

  • se conscientiser à ses conséquences ;
  • identifier les facteurs de risque personnels et ceux présents dans le milieu de travail;
  • s’outiller pour mettre en place des stratégies protectrices visant à construire sa résilience et diminuer le risque de le développer.

Deux coordonnatrices du CNFS ont ouvert la discussion en ce sens devant un auditoire composé principalement de médecins dans le cadre du congrès Journées Montfort 2018.

En présentant l’atelier interactif Cheminer vers le mieux-être : contrer le syndrome d’épuisement professionnel, ils ont fait un pas de plus pour remédier à cette problématique qui atteint un niveau épidémique dans les milieux de soins.

Participez vous aussi à la solution et améliorez vos connaissances pour contrer le SdEP en vous inscrivant à l’atelier en ligne.

Commentaires (0)

Il n'y a encore aucun commentaire pour cette article. Soyez le premier à en écrire un!

Ajouter un commentaire

  1. Écrire un commentaire comme invité ou connectez-vous si vous avez un compte sur ce site.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

 

 

La présente initiative a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.

© CNFS - Volet Université d'Ottawa 2018

Administrateur

Abonnez-vous à notre bulletin d'information : Quoi de neuf au CNFS!
captcha